Londres a ses secrets, Londres a ses mystères. Londres a aussi Jack, Jack The Ripper...
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Contexte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jack The Ripper
Admin
avatar

Habitation : L'eden
Statut : En couple avec ma tronçonneuse
Orientation sexuelle : J'ai toujours aimé le sang.
Âge : Demandez le a mon cercueil
Célébrité : Dieu

Messages : 57
Méfaits : 7
Date d'inscription : 05/09/2015

MessageSujet: Contexte   Sam 12 Sep - 15:39




Londres, 1888



Un tueur en série terrifie le Londres victorien. Connu sous le nom de Jack l’Éventreur, ce furent non moins de cinq prostituées qui furent brutalement assassinées au cours de cette sombre année.

Ou du moins, c'est ce que l'histoire a retenu. Car au sein des rues du quartier de Whitechapel, une rumeur court. Jack l’Éventreur serait en réalité plus qu'un seul être ? Ces on-dit n'intéressent pas Scotland Yard à l'époque, ce ne sont que des racontars de vieilles femmes, de commères cherchant à pimenter l'histoire de leur quartier. Et ce bruit finit par s’éteindre, au fil des années, tandis que Jack s'insinuait de plus en plus dans le folklore Anglais.

Mais si l'on creuse un peu plus l'Histoire, on peut tomber sur un certain Jack Smith, retrouvé mort au coin d'une ruelle sombre lors de l'hiver 1886. Notre homme avait été empoisonné, sans raison apparente et faute de pistes, l'enquête s'arrêta quand on l'enterra dans le cimetière de Whitechapel. Enfin, pas pour tout le monde. Il y eut peu de monde a l'enterrement, Jack était un alcoolique violent, sans grande morale, fréquentant régulièrement les filles de petite vertu. Les seuls présent furent William Plant, Ann Mason, Harold Butler, Blake Pitman et Rufus Lydon, ses seuls amis et compagnons de beuverie, qui trempaient tous dans un milieu peu recommandable.
Ces-dits amis se jurèrent de venger Jack.
A force de recherches et de persévérance, ils firent le rapprochement. A force de violence, les cinq prostituées qu'il avait le plus fréquenté s'étaient vengées, et avaient empoisonné sa flasque de gnôle qu'il emportait partout avec lui.

C'est là que commença leur plan. Éliminer toutes les filles de joie soupçonnées, sans exception. Cela a duré toute l'année 1888, et les cinq compères prirent goût au sang, et surtout au succès. Car le mythique et mystérieux Jack L’Éventreur était devenu une célébrité de l'époque, et ils en rajoutaient d'autant plus avec les lettres envoyées à Scotland Yard. L’Éventreur était entré dans l'Histoire.

Plus tard dans l'année, ils mirent la main - plus ou moins légalement - sur la maison close dans laquelle Smith avait perdu la vie, avant d'être abandonné dans la rue à l'angle du même quartier.
La Whitechapel's Accademy était née. A l'époque, c'était simplement un foyer dirigé par les cinq fondateurs destiné à former les quelques pensionnaires à devenir leurs larbins. Lesdits larbins avaient comme tâche, en échange du gîte et du couvert, de faire les divers crimes pour leurs directeurs. Vols, meurtres, contrebande, comptes a rendre, tout y passait, sous peine de menaces.

Tout allait bien pour nos malfrats. Cependant, un soir de mai 1890 William et Ann entrèrent dans un conflit, et ce dernier, qui était assez imbibé, se battit avec Ann et, d'un coup à la tempe, mit fin a ses jours. Harold et Blake s'en mêlèrent, bientôt rejoint par Rufus, et ce fut dans un bain de sang que tout se termina, par la mort des cinq directeurs de l'Académie, qui étaient trop irresponsables pour s'entendre.
La scène se déroula sous les yeux d'un jeune membre de l'académie, John Moor. Et lorsqu'à la vue du sang, la plupart de ses camarades s'enfuirent, il resta, en compagnie de quelques autres. Ils nettoyèrent l'endroit, et ce fut la deuxième naissance de la Whitechapel's Academy.



Londres, nos jours, 1982.



Aujourd'hui, c'est Moor, 3e du nom qui dirige l'Académie. Cela fait trente ans qu'il a repris le flambeau, comme son père l'avait reprit au sien. Ladite Académie a évolué, et a peu à peu eu de plus en plus de reconnaissance dans le milieu, si bien qu'elle est peuplée par des étudiants et enseignants de tout horizons. Elle reste très fermée, et peu d'étudiants tiennent le coup, entre les entraînements qui sont violents, et les missions qui se terminent souvent de manières dramatiques.
Bartholomew Moor tient son affaire d'une main de fer, très strict et n'hésitant pas à éliminer discrètement et proprement les éléments perturbateurs.

Du point de vue de Scotland Yard, la Whitechapel's Academy est plus qu'un simple foyer d’accueil, et la police est en enquête constante sur Moor et l'académie. Cependant, aucune preuve n'a jamais été concrétisée, et les policiers anglais voient ce lieu comme une guêpier, une énigme insolvable.  


C O D E © W H A T S E R N A M E .

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-ripper.forumactif.org
 
Contexte
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Contexte # Dans quel contexte vivons nous ?
» Contexte évolutif
» Contexte de Nox Aeterna
» Contexte One Piece Requiem
» Le Contexte du RPG

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Ripper :: Ceux qui rêvent les yeux au ciel :: Informations importantes-
Sauter vers: